Déclarations de célébrités

Ueli Bettler

Président de l’Unspunnenfest

Le nouveau texte proposé pour l’hymne national est l’occasion de renforcer des valeurs fondamentales telles que la liberté et l'indépendance, qui ont une longue tradition en Suisse. L’hymne national est confronté au même défi que l’Unspunnenfest: il doit respecter le passé et en même temps façonner le présent et l’avenir.

Giusep Nay

Ancien juge fédéral

Le nouveau texte de l'hymne national combine très bien les aspects du symbole de la croix comme marque d'identification nationale. Ce symbole exprime notre solidarité et notre cohésion en toute liberté ouverte et dans la responsabilité sociale. Le symbole de la croix et donc la Suisse méritent d'être chantés le plus souvent.

Heidi Hanselmann

Regierungsrätin, Kanton St. Gallen

Jetzt ist es soweit, die Schweizer Nationalhymne soll einen Text erhalten, der unsere heutigen Werte betont. Der aktuelle Text zeichnet eine Museums-Schweiz. Eine Schweiz aus einer anderen Zeit. Eine Schweiz, die mir fremd ist. Der neue Text ist ansprechend und einprägsam. Er zeichnet eine lebhafte und moderne Schweiz. Eine Schweiz, wie sie mir gefällt.

Margret Kiener Nellen

Ancien conseiller national bernoise

Pour moi personnellement, les valeurs du préambule de la Constitution sont obligatoires à partir du moment où je jurais sur la Constitution fédérale. La Suisse a besoin d'un nouveau texte de l’hymne national qui n’a plus des formules uniquement masculines et qui ne transmet plus une image patriarcale de Dieu.

Sonia Kälin

Reine de la lutte

Selon moi, un nouvel hymne contient obligatoirement les mots «liberté» et «démocratie». Un hymne a le pouvoir de renforcer le sentiment identitaire et la cohésion du peuple.

Klaus Stöhlker

Entrepreneur, conseiller en RP et ancien rédacteur

L’hymne suisse actuel symbolise l’ancien Etat national; il se sert d’un mysticisme opaque, se référant à la nature et à la religion, et qui n’est plus approprié au 21 siècle. La Suisse a besoin d’un hymne nouveau qui corresponde à la réalité de nos jours: démocratique, ouvert sur le monde et orienté vers l’avenir.

Antonio Hodgers

Conseiller d’État du canton de Genève, ancien conseiller national

La Suisse, de Genève aux Grisons, est un pays aux cultures, langues et histoires diverses. Notre principal point fort réside dans les valeurs communes que nous partageons et que nous avions collectivement définies dans le préambule de notre constitution

Ulrich Gygi

Ancien président du conseil d'administration des CFF, ancien PDG de la Poste

Le nouveau texte met en avant nos valeurs de manière concise, sobre et sans pathos.

Tim Guldimann

Diplomat und ehemaliger Nationalrat ZH

Kurz und bündig, eine Strophe reicht. Die ist viel besser als das peinliche Mit-Gesumme aller Halbpatrioten, zu denen ich mich selbst zähle.

Peter Gysling

Medienschaffender, ehem. Russland-Korrespondent von Radio und TV SRF

Bei aller Ehre für Tradition: Mit dem heutigen Hymnen-Text haben viele ihre liebe Mühe. Deshalb freue ich mich, dass nach einem Text gesucht wurde, der die Werte unseres modernen Bundesstaates verständlich und klar zusammenfasst und gleichzeitig alle Generationen anspricht.

Liliane Maury Pasquier

ancienne Conseillère aux Etats, Présidente du groupe SOC à l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe

Le nouveau texte de l’hymne national suisse porte des valeurs fondamentales, inscrites dans le Préambule de notre Constitution et qui font la force de notre communauté : l’équité dans la diversité et la liberté dans la solidarité.

Roland Wagner

La “Fédération Suisses des Sourds”

La Fédération Suisse des Sourds défend la diversité linguistique et culturelle. C’est pourquoi, en 2015, nous avons organisé à Berne une «première du nouveau texte de l’hymne national dans les trois langues des signes de Suisse. C’était une grande joie pour nous tous."

Hildegard Fässler

Ehemalige Nationalrätin Kanton St. Gallen

„Offen für die Welt, in der wir leben" ist für mich ein wichtiges Leitmotiv. Ich freue mich, dass es im künftigen Hymnentext so prominent erscheinen soll.

Jacques-André Maire

Ancien Conseiller national, NE

Ce nouveau texte traduit bien quelques-unes des valeurs essentielles qui constituent le fondement de notre Confédération : Equité, respect des diversités, liberté et solidarité… valeurs qui méritent d’être rappelées comme elles le sont dans le préambule de notre Constitution.

Jakob Freund

Ehem. Zentralpräsident Volksmusikverband

Die Landeshymne ist ein Stück Identität und Erkennungsmelodie zugleich. Darum wünsche ich mir eine einmalige und leicht erkennbare Landeshymne.

Rolf Knie

Peintre et artiste de cirque

Si on se trouve souvent à l’étranger et voyage beaucoup dans le monde entier, on réalise le grand prestige de la Suisse et la fierté d’être Suisse. La Suisse s’est toujours adapté aux changements du temps et au défis de l’avenir. Les choses doivent changer afin qu'ils puissent demeurer. Un nouveau texte de l'hymne national confirmerait cette vérité.

Annemarie Huber-Hotz +2019

Ancienne présidente de la Croix-Rouge suisse

Un grand merci à la Société suisse d'utilité publique qui par son projet CHymne a suscité un débat sur les valeurs essentielles de la Suisse. De nos jours plus que jamais, des valeurs telles que la solidarité, l'ouverture, le respect et la protection de la dignité humaine doivent orienter nos actes

Jacques Melly

Conseiller d’État, VS

C’est avec plaisir, reconnaissance et fierté que j’accepte de figurer au sein du comité du nouveau texte de l’ hymne. Notre hymne national, au-delà de son intérêt musical et de l’entrain qu’il peut générer, doit, par son texte, affirmer nos valeurs, proclamer nos ambitions et la fierté que nous inspire la croix blanche sur fond rouge!

Mattea Meyer

Nationalrätin, Winterthur

Ich werde zwar auch die neue Hymne kreuzfalsch singen, dafür aber mit Leidenschaft: Freiheit, Frieden, Offenheit und Gerechtigkeit sind Werte, die uns als Gemeinschaft tragen und denen wir als Gemeinschaft Sorge tragen sollen.

Christoph Ammann

Regierungsrat, Kanton Bern

Neue Worte für tief verankerte Werte: Darum gefällt mir der neue Hymnentext.

Nicola Forster

Président et Fondateur du Think Tank foraus - Forum de politique étrangère

La Suisse est un pays cosmopolite et innovant et a besoin d'un hymne qui représente ces valeurs.

Rosmarie Quadranti-Stahel

Ancien conseiller national ZH

Le nouveau texte est créé pour la Suisse d’aujourd’hui. Pour une Suisse qui est ouverte, indépendente et qui marche en avant. Le texte exprime la Suisse que j’aime.

Jean Ziegler

Ancien Rapporteur spécial des Nations Unies, Professeur de sociologie et Conseil national, Genève

«Le préambule de la constitution et le nouveau texte de l'hymne reprennent l'idée importante de Jean-Jacques Rousseau: ‘Le bonheur du faible est l'honneur du fort’. »

Moritz Leuenberger

Ancien conseiller fédéral

Je peux désormais l’avouer: il m’est souvent arrivé de faire semblant et de ne bouger que les lèvres, surtout à la fin. Je n’avais aucune envie d’apprendre par cœur ces passages pompeux. Je me réjouis à l’avance d’un hymne national que sportifs et conseillers fédéraux auront entièrement intégré, du premier au dernier mot, et qu’ils chanteront avec plaisir.

Martin Naville

CEO Chambre de Commerce Suisse – Etats-Unis

"Il est temps pour un nouveau texte de l'hymne national. Le nouveau texte devrait dépeindre la Suisse comme elle est: un beau pays sans faux pathos. Espérons qu'une traduction anglaise du nouveau texte de l'hymne sera créée prochainement. Beaucoup de Suisses de l'étranger qui aiment leur patrie et ne connaissent aucune des langues nationales l'attendent."

Yvette Jaggi

Alt Ständerätin und ehemalige Stadtpräsidentin Lausanne

Die Nationalhymne soll die Bedeutung von leidenschaftlicher Verbundenheit und Zusammenhalt vermitteln.

Katja Gentinetta

Philosophe politique

Le nouveau texte d‘hymne proposé a une base solide en termes de musique et de contenu. Il représente l'ensemble de la Suisse, il est à la fois intemporel et contemporain. Et : l'hymne peut être chanté - et exigé – même par notre équipe nationale de foot.

Dodo Hug

Musicienne et comédienne

Enfin, un texte contemporain qu’on peut facilement apprendre par coeur. Il est bon et important que la mélodie ne change pas. Je préfère la version multilingue du nouveau texte, «la strophe suisse».

Jacqueline Badran

Conseillère nationale zurichoise et cheffe d’entreprise

Le Cantique suisse ne s’inscrit pas dans nos traditions séculaires, comme on veut nous le suggérer. Ce n’est qu’en 1981, après de longues querelles au Parlement fédéral, que le Conseil fédéral l’a imposé. Il nous faut un autre texte qui ne soit pas imposé d’en haut et auquel tous puissent adhérer.

Marina Carobbio Guscetti

Membre du Conseil aux Etats

"Un nouveau texte d'hymne national avec les valeurs du préambule constitutionnel est une excellente idée. Le nouveau verset de l'hymne "Forti se aiutiamo i deboli" correspond à la phrase de la Constitution que j'aime le plus : "la forza di un popolo si commisura al benessere dei più deboli dei suoi membri".

Urs W. Studer

Ehemaliger Stadtpräsident Luzern

Freiheit, Gerechtigkeit und Solidarität bilden die Basis für ein friedvolles Zusammenleben. Hoffentlich haben viele Stadt- und Gemeinderäte sowie Sport- und Kulturverantwortliche die Offenheit, bei festlichen Anlässen neben dem Schweizerpsalm auch «Weisses Kreuz auf rotem Grund» singen zu lassen, damit der neue Hymnentext bekannt und populär wird.

Pipilotti Rist

Künstlerin

In einer globalisierten Welt machen Landeshymnen einen Sinn, wenn sie als gesungene Visitenkarten die gesellschaftlichen Grundwerte beinhalten und stärken. Als Mensch kann ich für Morgenrot und Alpenglühn schwärmen. Als Bürgerin will ich in der Hymne aber Werte wie Frieden, Gerechtigkeit, Freiheit und Solidarität besingen.

Anton Schwingruber

Ancien conseiller cantonal, Lucerne

Le nouveau texte proposé est un résumé concis de nos valeurs. Et la mélodie est familière.

Emil Steinberger

Acteur, comique et grand-père

Une seule strophe suffit pour notre hymne national. En revanche, le texte doit être quadrilingue. Une tâche difficile, donc. Toutefois, ce serait un symbole de notre unité. Les difficultés linguistiques entravent les contacts. Il nous faut apprendre auprès des enfants bilingues.

Bernard Cathomas

Ancien directeur de Pro Helvetia

«Sin fund cotschen ina crusch, Svizr’unida, ferma vusch». Prégnantes et faciles à retenir, ces paroles brèves au sens très fort. Un nouveau texte pour l’hymne national: il était grand temps. Cette proposition convainc. Perfetg!

Dominik Brun

Schriftsteller, a. Kantonsratspräsident OW

Gerne würde ich in der Hymne etwas von der Schweiz singen, von einem starken Volk, das Schwache stützt. Vom Morgenrot, Strahlenmeer und Nebelflor könnten wir genauso in Frankreich, Italien, Österreich oder in Grönland schwärmen.

Beat W. Zemp

Ancien président central LCH (association des enseignants suisses)

Le nouveau texte de l’hymne national est très facile à apprendre. Il peut être chanté et compris dès l’école primaire. C’est un grand avantage par rapport au texte actuel de l’hymne, le Cantique suisse, qui est difficile à enseigner à l’école. Il est notre but de transmettre les valeurs centrales de la Constitution aux écoliers afin qu’ils connaissent et aiment l’hymne national quand ils seront adultes.

Heinz Hauser

Ehem. Professor HSG für internationale Handelspolitik

«Frei, wer seine Freiheit nützt, stark ein Volk das Schwache stützt» - für mich ein Leitmotiv für eine weltoffene und solidarische Schweiz.

Cécile Bühlmann

ancienne conseillère nationale Lucerne

Le Cantique suisse est pompeux et n’a rien à voir avec le Préambule de la Constitution fédérale. Celui-ci évoque la responsabilité envers la Création et les générations futures, il rappelle que la force de notre communauté se mesure au bien-être du plus faible de ses membres. Je souhaite de réussir au projet de créer un hymne reflétant cet esprit!

Maria Walliser

Ancienne skieuse de compétition, présidente de la Fondation Acide Folique

Lors des compétitions, j’étais toujours émue quand je me tenais sur le podium et que la mélodie de l’hymne national suisse retentissait. À ce moment-là, je pouvais complètement lâcher mes pensées et ma tension. En revanche le texte du Cantique n’est jamais devenu familier. Le nouveau texte proposé pour l’hymne est facile et je peux m’identifier avec ses valeurs. Sur un podium, je le chanterais avec joie et fierté.

Guido A. Zäch

Fondateur de la Fondation suisse pour paraplégiques

Le nouveau texte de l’hymne national souligne les valeurs fondamentales de la Suisse.

Ruth Metzler-Arnold

Ancienne conseillère fédérale, avocate

Le nouveau texte interprète parfaitement les valeurs que nous vivons en Suisse et pour lesquelles je m'engage: l’indépendance, la liberté et la solidarité. Le nouveau texte est plus éloquent que le texte de l'hymne actuel - il tient compte davantage du multilinguisme de notre pays et de notre diversité culturelle. J'ai chanté le nouveau texte lors de la fête nationale sur la prairie du Grütli le 1er août 2016 – avec une grande joie et conviction!

Bernhard Pulver

Président du conseil d'administration du groupe Insel, ancien Conseil d’État du canton de Berne

C'est la Suisse - cela aurait dû être le texte de notre hymne national il y a bien longtemps !

Matthias Wipf

Publizist, Kommunikationsberater

Eine Nationalhymne, deren Text niemand kennt - oder den man sogar belächelt -, schafft keine Verbundenheit. Es ist deshalb höchste Zeit, unsere Vorstellungen und Werte, die wir als Schweizerinnen und Schweizer für wichtig erachten, zukunftsfähig in neue Worte zu verpacken!

Vera Kaa

chanteuse

J’approuve que nous nous interrogions régulièrement sur notre pays et notre vivre ensemble. Il me semble extrêmement difficile de créer du nouveau qui dure et qui respecte toutes les régions linguistiques. Toutefois, c’est le chemin qui compte et, vu sous cet angle, il est toujours bienvenu de se mesurer à ce qui était et d’entreprendre ce qui sera.

Prof. Dr. Ernst A. Brugger

Conseiller

Je suis un fervent défenseur du nouveau texte de l’hymne national – la mélodie est conservée mais les paroles sont adaptées à notre époque et font davantage sens pour le temps présent.

Stefan Gubser

Acteur

Félicitations à l'auteur, qui a résolu une tâche très difficile succinctement et avec brio.

Peter Reber

Musicien

"En tant que compositeur, parolier et musicien, je sais que les chansons doivent être populaires. Avec ce digne et beau texte, notre hymne national ne serait pas seulement adapté aux grandes occasions, il aurait aussi le potentiel d'un feu de camp."

Dimitri Moretti

Conseiller d’État,UR

Avec un hymne national, il est important pour moi de savoir ce qu'il a à dire en termes de contenu. Le nouveau texte proposé pour l'hymne national suisse exprime dans toutes les langues nationales exactement ce qu'est la Suisse : une Confédération ouverte, juste et indépendante, engagée en faveur de la paix, de la liberté et des personnes vulnérables de la société. En tant que citoyen d'Uri, je suis particulièrement heureux que le nouveau texte soit chanté sur la mélodie précédente, que Alberich Zwyssig de Bauen au Lac d’Uri a composée.

Louis Schelbert

Ancien Conseil national Lucerne

Dans un nouveau texte pour l’hymne national, j’apprécierais que l’accent est mis sur les valeurs qui marquent/caractérisent la Constitution fédérale, la Déclaration des droits de l’homme et le respect de l’environnement.

David Eray

Ministre, République et Canton du Jura

L’hymne d’un État doit être un vecteur des valeurs portées par le pays et les citoyens. L’adoption du nouveau texte proposé, permettra à la Suisse de montrer également ses capacités d’innovation et d’adaptation, forces de notre confédération helvétique.

Jacqueline Fehr

Regierungsrätin Kanton ZH, ehem. Nationalrätin

"Frei, wer seine Freiheit nützt, stark ein Volk, das Schwache schützt" - diese Zeile ist die Schweiz, wie wir sie leben wollen. Ich freue mich, wenn ich künftig bei der Hymne auch mitsingen kann.

J'ai soutenu le nouveau texte de l'hymne

Test Tester von Testhausen

Sebastian Hirs von Berg TG

Jakob Freund von 9055 Bühler

Anton Schwingruber von Werthenstein

Markus Escher von 1720 Corminboeuf

Verena Hefti von Amriswil

Guido A. Zäch von 4800 Zofingen

dodo hug contini von Zürich

Kai-Peter Uhlig von Zürich

Irene Hodel von Eich

Sam Christen von Münchenbuchsee

Marianne Kneubühler-Kunz von Reiden

Rolf Schlatter von Bubendorf BL

Nick Reutener von Wallisellen

Urs Saxer von St. Gallen

Krista Galli-Landolf von Wichtrach

Men Janett von 7546 Ardez

Franziska Bosshard von Zürich

Luka Takoa von Basel

Dominik Brun von Engelberg

Christian Gysi von Aarau

Peter Dütschler von Thun

Werner Ammann von 9608 Ganterschwil

Josef Henning von Zürich

Claudia Staub von Zug

Nadja Novak von Seuzach

Julia Meier von Ruswil

Nadine Piveteau von Zürich

Zeno Gatti von Arcegno

Alexandra Meche von versoix

Werner Wildi von Villeneuve

Gerhard Fuhrer von 3904 Naters

Félix Laemmel von Onex

Andreas Mathys von Bern

Enrico Staderini von Yverdon-les-Bains

Enrico e Paola Poli von Mendrisio

Donati Jacques von Serravalle

Sebastian Loritz von Zürich

Uolf Candrian von Sagogn

Jean-Louis Aeschlimann von 1882 GRYON

Therese Hodosy von Brüttisellen

Christophe Tacchini von Le Mont-sur-Lausanne

Pascal Leclerc von St Romain St Clément

Eigenmann Annemarie von Bütschwil

Rolf Biondi von 8048 Zürich

Arno Sigrist von Toronto

Adrian Hadorn von Bolligen

Alain Mottaz von La Conversion

Pavlina Schlesinger von 8625 Gossau

Tatjana Stoller von Bern

Svenja Portmann von Meierskappel

Anita Suter von 8623 Wetzikon

Marianne Ernst von Ennetbaden

Fritz Gfeller von 4107 Ettingen

Susanne Walser von St. Gallen

Roland Bieri von Teufen

Alfred Brülisauer von 9300 Wittenbach

Christian Gut von Walchwil

Liliane Graf von 1233 Bernex-Genève

Dolores Baldinger von Richterswil

André Mägert von Arbon

Marc Köpfli von Winterthur

Marina Greminger von Richterswil

Sue Bigler von Münchwilen

Sarah Buchs von Thun

Verena Hefti von 8580 Amriswil

Dieter Ketterer von Breitenbach

Peter Reust von Bonstetten

Patrick Geering von Affoltern am Albis

Gérald Veuillet von Sézegnin, Genève

Armin Armando Köppel von Widnau

Paula Ammann von Davos Dorf

Marie-Christine Laverrière von Genève

Hans-Peter Rothfuss von Basel

Daniele De Nardo von Zürich

Beat Stocker von Luzern

Sigrun Stulz von Düdingen

Regina Kuhny von 4446 Buckten

Peter Woysch von Itingen

Verena Herzog von 4051 Basel

Annemarie Burri von 38120 Braunschweig, DE

Nicolas Burri von 38102 Braunschweig, DE

Caroline Marcacci Rossi - Burckhardt von 6614 Brissago

Jolanda Mohn von Reichenau

Johannes Pfister von Zug

Colin Hablützel von Zürich

Bernadette Wiederkehr von Niederrohrdorf

Eric Gassmann von João Pessoa (Brasil)

Diego Lingg von Adligenswil

Nicolas Schorer von Bern

Rolf Roschi von 31226 Peine Deutschland /Heimat Gemeinde Oberwil iS Kanton Bern

Hans Joss von Chur

Nico Piffaretti von Scherz

Philipp Georg Dittrich von Berlin

Claudia Staub von Neuheim

Luka Takoa von Basel

Raphael Baumann von Urdorf

Ursula Mäder von St. Gallen

Raffaela Wälle von St. Gallen

Alfred Schär von 3038 Kirchlindach

Alfred Schär von 3038 Kirchlindach

Paolo Serratore von Allschwil

Margrit Bohnenblust von Twann

Franz Mathis von Ennetbürgen

Marianne Wright von Oslo, Norwegen

Markus Dünneisen von Iloilo. Philippinen

hugo stutz von Monsaraz

Pascal Bernhardt von Chur

Jürg Studer von Kapstadt Südafrika

Sacha Urban von St. Charles, IL USA

Alfred Thomet von Puerto de la Cruz, Tenerife, Espagne

Walter Oesch von Derwood, MD USA

Vincent Reiser von La Garenne Colombes

Ruth Darnuzer von Hua Hin

Cornelia Street von Neuseeland

Alfred Schär von Kirchlindach

Maya Spence von Auckland, Waiheke Island

Monika Haetinger von Uster

René Anliker von Uster

Hans Ramp von Breitenbach

Christof Suppiger von Zürich

Alessandro Rapone von Riccione

Konrad von Kospoth von Zürich

Susan Zuellig von Zumikon

Thomas Uehlinger von Fislisbach

Marlis Dürst von Wangen-Brüttisellen

Natascha Schill von Zumikon

Helmut Niedermann von Wolfhausen

Christian Lehmann von Nidau

Eric Tang von Rotkreuz

Pierre Grandjean von Greifensee

Roger Gaberell von Genève

Jrène Mahler von Hasle

Renate Büchi von Samstagern

Urs Barmettler von Steinen

Corinne Pernet von Zürich

Félicien Forêt von Zürich

Adélie Forêt von Zürich

Frauke Böni von Bülach

Anton Lerch von Arlesheim

Werner Mahrer von 4450 Sissach

Suzette Pauli von Rickenbach Sulz

Michael Thiel von Birchwil

Margreth Schneider von 8352 Elsau

Eleonora Grimbichler von Gempen

Christian Marbach von Düdingen

Birgit Gerhard-Hentschel von Gernsbach

Arno Noger von St. Gallen

Panagiotis Psarros von Zürich

Nadia Graber von Liestal

URS SCHNEIDER von 8125 Zollikerberg

Prof. em. SDr. med. Brunello Wüthrich von 8125 Zollikerberg

Heidi Arm von Saint-Aubin/Sauges

Patrik Blaser von Zürich

Corinne Schlatter von Meilen

Christian Felder von Oberdorf

Nicolas Pitteloud von Haute-Nendaz

Jürg Naegeli von 4500 Solothurn

Sylvia Martinez von Basel

Pierre Boggio von Troinex

Philipp Schär von Grabs

Daphne Manon Rohr von Zürich

Jacques Melly von 1950 Sion

Alexander Germann von Grenchen

Alfred Schär von 3038 Kirchlindach

Chantal Alig von Stäfa

Marion Garai Schatzmann von South Africa

Isabelle Stettler von Heimenschwand

Pedro Isliker von Santiago / CHILE

Rolf Geiser von Aarau

Mirjam Philipp von Düsseldorf

Gabrielle Nanchen von Icogne

Alisha-Nidia Senn von Heiligenschwendi

Alfred Schär von 3038 Kirchlindach

Barbara Richiger von Kaufdorf

Thomas Sigrist von Windisch

Renate Rutishauser von Tomils

Ueli Müller von Effretikon

Andreas Freiburghaus von Wünnewil-Flamatt

Gisela Schluep von Sri Lanka

Patrick Hiller von Aarau

Thomas Casura von Basel

Katharina Schwarz von Zürich

Pawell Straub von Basel

Carlo Bacchetta von Ruswil

Miriam Salvisberg von Thal

Oliver Haeggberg von Bazenheid

Karin Horlacher von Riniken

Luzius Juon von Chur

Peter Hunziker von Buus

Otto Bretscher von Cambridge, MA, USA (Auslandschweizer)

Maeguerite Staub von 8735 Dürnten

Bähler Lucas von Vinelz

Margrit Schaerli von Los Gatos,CA USA

Werner Guntli von Zürich

Sylvain Chiovetta von Genève

Barbara Prokesch von 8003 Zürich

Cornelia Celio Binaghi von 6817 Maroggia

Ulrike Smid von Küsnacht

Sebastian Hirs von Berg TG

Jakob Freund von 9055 Bühler

Montrez aussi votre soutien !

Le Chœur suisse des jeunes chante le nouveau texte de l’hymne (vidéos).

Liste des membres du comité de soutien pour un nouveau texte de l’hymne national suisse et leur déclarations personnelles

Nouveau texte d’hymne dans toutes les langues

Les partitions dans les quatre langues suisse et dans la «strophe suisse»et en Anglais 

Pour les choeurs qui chantent sans orchestre, il existe und deuxième partition où la prosodie est adaptée légèrement.
Partition pour choeurs et orchestre 

Un comité de soutien de plus de 190 personnalités connues s’engage pour le nouveau texte proposé pour l’hymne national suisse. Le 1er Août, le nouveau texte a été chanté dans plusieurs communes.
Le 1er Août, les communautés en Suisse et les clubs suisses du monde entier ont été invités à chanter le nouveau texte proposé pour l’hymne national. Plus de 140 personnalités connues en Suisse ont rejoint le comité de soutien pour le nouveau texte de l’hymne, y compris les anciens membres du Conseil fédéral, Ruth Metzler, Ruth Dreifuss, Eveline Widmer-Schlumpf et Moritz Leuenberger. Du monde politique, le nouveau texte de l’hymne est soutenu par Jacqueline de Quattro, Antonio Hodgers, Pierre Kohler et l’ancien président du CICR, Cornelio Sommaruga. Les athlètes Köbi Kuhn, Maria Walliser, Edith Hunkeler (fauteuil roulant) et Sonia Kälin (lutte suisse) font également partie du comité. Aussi des artistes désirent un nouveau texte de l’hymne : l’auteur Metin Arditi, le rappeur Greis et Marc Sway, la chanteuse d’opéra Noëmi Nadelmann, le comédien Emil Steinberger ainsi que le peintre et artiste de cirque, Rolf Knie. Plusieurs membres du comité ont formulé une déclaration personnelle en faveur du nouveau texte de l’hymne national (voir plus bas sur cette page).

Le nouveau texte de l’hymne est le résultat d’un concours artistique de l’année 2014. Initiateur du concours est la SSUP, qui veut lancer avec le nouveau texte un débat national sur l’identité et les valeurs fondamentales de notre pays. Selon la SSUP et les membres du comité de soutien, l’hymne national doit refléter les valeurs fondamentales de la Suisse. En provenance du pays entier, 208 contributions ont été soumises à ce concours entre janvier et juin 2014. Réunissant une trentaine de personnes compétentes, un jury spécialisé a évalué les contributions afin d’en sélectionner, pour courant décembre, les six meilleures. Un premier tour de vote a permis de déterminer les trois finalistes. Ceux-ci sont restés en lice jusqu’à la finale organisée le 12 septembre 2015. Le nouveau texte de l’hymne s’appuie sur le préambule de la Constitution fédérale et se réfère à des valeurs comme la paix, la liberté, la démocratie, l’indépendance et la solidarité. La mélodie de l’hymne actuelle est maintenue dans le nouveau texte de l’hymne.

Actualités