Plus de 200 personnalités soutiennent le nouveau texte de l’hymne

Les vidéos du nouveau texte de l’hymne dans les quatre langues suisse et dans la «strophe suisse». Les textes sont chantés par le Chœur Suisse des Jeunes.

Liste des membres du comité de soutien pour un nouveau texte de l’hymne national suisse et leur déclarations personnelles

Les textes et les partitions dans les quatre langues suisse et dans la «strophe suisse» 

Un comité de soutien de plus de 190 personnalités connues s’engage pour le nouveau texte proposé pour l'hymne national suisse. Le 1er Août, le nouveau texte a été chanté dans plusieurs communes.
Le 1er Août, les communautés en Suisse et les clubs suisses du monde entier ont été invités à chanter le nouveau texte proposé pour l'hymne national. Plus de 140 personnalités connues en Suisse ont rejoint le comité de soutien pour le nouveau texte de l'hymne, y compris les anciens membres du Conseil fédéral, Ruth Metzler, Ruth Dreifuss, Eveline Widmer-Schlumpf et Moritz Leuenberger. Du monde politique, le nouveau texte de l'hymne est soutenu par Jacqueline de Quattro, Antonio Hodgers, Pierre Kohler et l’ancien président du CICR, Cornelio Sommaruga. Les athlètes Köbi Kuhn, Maria Walliser, Edith Hunkeler (fauteuil roulant) et Sonia Kälin (lutte suisse) font également partie du comité. Aussi des artistes désirent un nouveau texte de l'hymne : l’auteur Metin Arditi, le rappeur Greis et Marc Sway, la chanteuse d'opéra Noëmi Nadelmann, le comédien Emil Steinberger ainsi que le peintre et artiste de cirque, Rolf Knie. Plusieurs membres du comité ont formulé une déclaration personnelle en faveur du nouveau texte de l’hymne national (voir plus bas sur cette page).

Le nouveau texte de l'hymne est le résultat d'un concours artistique de l'année 2014. Initiateur du concours est la SSUP, qui veut lancer avec le nouveau texte un débat national sur l'identité et les valeurs fondamentales de notre pays. Selon la SSUP et les membres du comité de soutien, l’hymne national doit refléter les valeurs fondamentales de la Suisse. En provenance du pays entier, 208 contributions ont été soumises à ce concours entre janvier et juin 2014. Réunissant une trentaine de personnes compétentes, un jury spécialisé a évalué les contributions afin d’en sélectionner, pour courant décembre, les six meilleures. Un premier tour de vote a permis de déterminer les trois finalistes. Ceux-ci sont restés en lice jusqu’à la finale organisée le 12 septembre 2015. Le nouveau texte de l’hymne s’appuie sur le préambule de la Constitution fédérale et se réfère à des valeurs comme la paix, la liberté, la démocratie, l’indépendance et la solidarité. La mélodie de l'hymne actuelle est maintenue dans le nouveau texte de l'hymne.

Déclarations de célébrités

Guido A. Zäch

Fondateur de la Fondation suisse pour paraplégiques

Le nouveau texte de l’hymne national souligne les valeurs fondamentales de la Suisse.

Liliane Maury Pasquier

Conseillère aux Etats, Présidente du groupe SOC à l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe

Le nouveau texte de l’hymne national suisse porte des valeurs fondamentales, inscrites dans le Préambule de notre Constitution et qui font la force de notre communauté : l’équité dans la diversité et la liberté dans la solidarité.

Nicola Forster

Président et Fondateur du Think Tank foraus - Forum de politique étrangère

La Suisse est un pays cosmopolite et innovant et a besoin d'un hymne qui représente ces valeurs.

Annemarie Huber-Hotz

Présidente de la Croix-Rouge suisse

Un grand merci à la Société suisse d'utilité publique qui par son projet CHymne a suscité un débat sur les valeurs essentielles de la Suisse.  De nos jours plus que jamais, des valeurs telles que la solidarité, l'ouverture, le respect et la protection de la dignité humaine doivent orienter nos actes

Louis Schelbert

Conseiller national Lucerne

Dans un nouveau texte pour l’hymne national, j’apprécierais que l’accent est mis sur les valeurs qui marquent/caractérisent la Constitution fédérale, la Déclaration des droits de l’homme et le respect de l’environnement.

Rosmarie Quadranti-Stahel

Conseillère nationale ZH

Le nouveau texte est créé pour la Suisse d’aujourd’hui. Pour une Suisse qui est ouverte, indépendente et qui marche en avant. Le texte exprime la Suisse que j’aime.

Cécile Bühlmann

ancienne conseillère nationale Lucerne

Le Cantique suisse est pompeux et n’a rien à voir avec le Préambule de la Constitution fédérale. Celui-ci évoque la responsabilité envers la Création et les générations futures, il rappelle que la force de notre communauté se mesure au bien-être du plus faible de ses membres. Je souhaite de réussir au projet de créer un hymne reflétant cet esprit!

Dodo Hug

Musicienne et comédienne

Enfin, un texte contemporain qu’on peut facilement apprendre par coeur. Il est bon et important que la mélodie ne change pas. Je préfère la version multilingue du nouveau texte, «la strophe suisse».  

Beat W. Zemp

Président central LCH (association des enseignants suisses)

Le nouveau texte de l’hymne national est très facile à apprendre. Il peut être chanté et compris dès l’école primaire. C’est un grand avantage par rapport au texte actuel de l’hymne, le Cantique suisse, qui est difficile à enseigner à l’école. Il est notre but de transmettre les valeurs centrales de la Constitution aux écoliers afin qu’ils connaissent et aiment l’hymne national quand ils seront adultes.

Prof. Dr. Ernst A. Brugger

Conseiller

Je suis un fervent défenseur du nouveau texte de l’hymne national – la mélodie est conservée mais les paroles sont adaptées à notre époque et font davantage sens pour le temps présent.

Rolf Knie

Peintre et artiste de cirque

Si on se trouve souvent à l’étranger et voyage beaucoup dans le monde entier, on réalise le grand prestige de la Suisse et la fierté d’être Suisse. La Suisse s’est toujours adapté aux changements du temps et au défis de l’avenir. Les choses doivent changer afin qu'ils puissent demeurer. Un nouveau texte de l'hymne national confirmerait cette vérité.

Margrit Kiener Nellen

Conseillère nationale bernoise

Pour moi personnellement, les valeurs du préambule de la Constitution sont obligatoires à partir du moment où je jurais sur la Constitution fédérale. La Suisse a besoin d'un nouveau texte de l’hymne national qui n’a plus des formules uniquement masculines et qui ne transmet plus une image patriarcale de Dieu.

Sonia Kälin

Reine de la lutte

Selon moi, un nouvel hymne contient obligatoirement les mots «liberté» et «démocratie». Un hymne a le pouvoir de renforcer le sentiment identitaire et la cohésion du peuple. 

Carlo Sommaruga

Conseiller national, Genève

La grandeur d’un hymne national c’est sa capacité à exprimer les valeurs qui unissent les femmes et les hommes d’un pays. Solidarité et respect de la diversité sont le cœur du vivre ensemble de la Suisse. Le nouveau texte de l’hymne l’exprime avec force, beauté et simplicité.

Vera Kaa

chanteuse

J’approuve que nous nous interrogions régulièrement sur notre pays et notre vivre ensemble. Il me semble extrêmement difficile de créer du nouveau qui dure et qui respecte toutes les régions linguistiques. Toutefois, c’est le chemin qui compte et, vu sous cet angle, il est toujours bienvenu de se mesurer à ce qui était et d’entreprendre ce qui sera.

Jean Ziegler

Ancien Rapporteur spécial des Nations Unies, Professeur de sociologie et Conseil national, Genève

«Le préambule de la constitution et le nouveau texte de l'hymne reprennent l'idée importante de Jean-Jacques Rousseau: ‘Le bonheur du faible est l'honneur du fort’. »

Emil Steinberger

Acteur, comique et grand-père

Une seule strophe suffit pour notre hymne national. En revanche, le texte doit être quadrilingue. Une tâche difficile, donc. Toutefois, ce serait un symbole de notre unité. Les difficultés linguistiques entravent les contacts. Il nous faut apprendre auprès des enfants bilingues.

Moritz Leuenberger

Ancien conseiller fédéral

Je peux désormais l’avouer: il m’est souvent arrivé de faire semblant et de ne bouger que les lèvres, surtout à la fin. Je n’avais aucune envie d’apprendre par cœur ces passages pompeux. Je me réjouis à l’avance d’un hymne national que sportifs et conseillers fédéraux auront entièrement intégré, du premier au dernier mot, et qu’ils chanteront avec plaisir.

Martin Naville

CEO Chambre de Commerce Suisse – Etats-Unis

"Il est temps pour un nouveau texte de l'hymne national. Le nouveau texte devrait dépeindre la Suisse comme elle est: un beau pays sans faux pathos. Espérons qu'une traduction anglaise du nouveau texte de l'hymne sera créée prochainement. Beaucoup de Suisses de l'étranger qui aiment leur patrie et ne connaissent aucune des langues nationales l'attendent."

Ueli Bettler

Président de l’Unspunnenfest

Le nouveau texte proposé pour  l’hymne national est l’occasion de renforcer des valeurs fondamentales telles que la liberté et l'indépendance, qui ont une longue tradition en Suisse. L’hymne national est confronté au même défi que l’Unspunnenfest: il doit respecter le passé et en même temps façonner le présent et l’avenir.

Stefan Gubser

Acteur

Félicitations à l'auteur, qui a résolu une tâche très difficile succinctement et avec brio.

Maria Walliser

Ancienne skieuse de compétition, présidente de la Fondation Acide Folique

Lors des compétitions, j’étais toujours émue quand je me tenais sur le podium et que la mélodie de l’hymne national suisse retentissait. À ce moment-là, je pouvais complètement lâcher mes pensées et ma tension. En revanche le texte du Cantique n’est jamais devenu familier. Le nouveau texte proposé pour l’hymne est facile et je peux m’identifier avec ses valeurs. Sur un podium, je le chanterais avec joie et fierté.

Roland Wagner

La “Fédération Suisses des Sourds”

La Fédération Suisse des Sourds défend la diversité linguistique et culturelle. C’est pourquoi, en 2015, nous avons organisé à Berne une «première du nouveau texte de l’hymne national dans les trois langues des signes de Suisse. C’était une grande joie pour nous tous."

Ruth Metzler

Ancienne conseillère fédérale, avocate

Le nouveau texte interprète parfaitement les valeurs que nous vivons en Suisse et pour lesquelles je m'engage: l’indépendance, la liberté et la solidarité. Le nouveau texte est plus éloquent que le texte de l'hymne actuel - il tient compte davantage du multilinguisme de notre pays et de notre diversité culturelle. J'ai chanté le nouveau texte lors de la fête nationale sur la prairie du Grütli le 1er août 2016 – avec une grande joie et conviction!

Bernard Cathomas

Ancien directeur de Pro Helvetia

«Sin fund cotschen ina crusch, Svizr’unida, ferma vusch». Prégnantes et faciles à retenir, ces paroles brèves au sens très fort. Un nouveau texte pour l’hymne national: il était grand temps. Cette proposition convainc. Perfetg!

Anton Schwingruber

Ancien conseiller cantonal, Lucerne

Le nouveau texte proposé est un résumé concis de nos valeurs. Et la mélodie est familière.

Antonio Hodgers

Conseiller d’État du canton de Genève, ancien conseiller national

La Suisse, de Genève aux Grisons, est un pays aux cultures, langues et histoires diverses. Notre principal point fort réside dans les valeurs communes que nous partageons et que nous avions collectivement définies dans le préambule de notre constitution

Giusep Nay

Ancien juge fédéral

Le nouveau texte de l'hymne national combine très bien les aspects du symbole de la croix comme marque d'identification nationale. Ce symbole exprime notre solidarité et notre cohésion en toute liberté ouverte et dans la responsabilité sociale. Le symbole de la croix et donc la Suisse méritent d'être chantés le plus souvent. 

Klaus Stöhlker

Entrepreneur, conseiller en RP et ancien rédacteur

L’hymne suisse actuel  symbolise l’ancien Etat national; il se sert d’un mysticisme opaque, se référant à la nature et à la religion, et qui n’est plus approprié au 21e siècle. La Suisse a besoin d’un hymne nouveau qui corresponde à la réalité de nos jours: démocratique, ouvert sur le monde et orienté vers l’avenir.

Jacqueline Badran

Conseillère nationale zurichoise et cheffe d’entreprise

Le Cantique suisse ne s’inscrit pas dans nos traditions séculaires, comme on veut nous le suggérer. Ce n’est qu’en 1961, après de longues querelles au Parlement fédéral, que le Conseil fédéral l’a imposé. Il nous faut un autre texte qui ne soit pas imposé d’en haut et auquel tous puissent adhérer.

Grand merci à tous ceux qui nous soutiennent!

Jakob Freund de 9055 Bühler

Grand merci à tous ceux qui nous soutiennent!

Anton Schwingruber de Werthenstein

Grand merci à tous ceux qui nous soutiennent!

Markus Escher de 1720 Corminboeuf

Grand merci à tous ceux qui nous soutiennent!

Verena Hefti de Amriswil

Grand merci à tous ceux qui nous soutiennent!

Guido A. Zäch de 4800 Zofingen

Grand merci à tous ceux qui nous soutiennent!

dodo hug contini de Zürich

Grand merci à tous ceux qui nous soutiennent!

Kai-Peter Uhlig de Zürich

Grand merci à tous ceux qui nous soutiennent!

Irene Hodel de Eich

Grand merci à tous ceux qui nous soutiennent!

Sam Christen de Münchenbuchsee

Grand merci à tous ceux qui nous soutiennent!

Marianne Kneubühler-Kunz de Reiden

Grand merci à tous ceux qui nous soutiennent!

Rolf Schlatter de Bubendorf BL

Grand merci à tous ceux qui nous soutiennent!

Nick Reutener de Wallisellen

Grand merci à tous ceux qui nous soutiennent!

Urs Saxer de St. Gallen

Grand merci à tous ceux qui nous soutiennent!

Krista Galli-Landolf de Wichtrach

Grand merci à tous ceux qui nous soutiennent!

Men Janett de 7546 Ardez

Grand merci à tous ceux qui nous soutiennent!

Franziska Bosshard de Zürich

Grand merci à tous ceux qui nous soutiennent!

Luka Takoa de Basel

Grand merci à tous ceux qui nous soutiennent!

Dominik Brun de Engelberg

Grand merci à tous ceux qui nous soutiennent!

Christian Gysi de Aarau

Grand merci à tous ceux qui nous soutiennent!

Peter Dütschler de Thun

Grand merci à tous ceux qui nous soutiennent!

Werner Ammann de 9608 Ganterschwil

Grand merci à tous ceux qui nous soutiennent!

Josef Henning de Zürich

Grand merci à tous ceux qui nous soutiennent!

Claudia Staub de Zug

Grand merci à tous ceux qui nous soutiennent!

Nadja Novak de Seuzach

Grand merci à tous ceux qui nous soutiennent!

Julia Meier de Ruswil

Grand merci à tous ceux qui nous soutiennent!

Nadine Piveteau de Zürich

Grand merci à tous ceux qui nous soutiennent!

Zeno Gatti de Arcegno

Grand merci à tous ceux qui nous soutiennent!

Alexandra Meche de versoix

Grand merci à tous ceux qui nous soutiennent!

Werner Wildi de Villeneuve

Grand merci à tous ceux qui nous soutiennent!

Gerhard Fuhrer de 3904 Naters

Grand merci à tous ceux qui nous soutiennent!

Félix Laemmel de Onex

Grand merci à tous ceux qui nous soutiennent!

Andreas Mathys de Bern

Grand merci à tous ceux qui nous soutiennent!

Enrico Staderini de Yverdon-les-Bains

Grand merci à tous ceux qui nous soutiennent!

Enrico e Paola Poli de Mendrisio

Grand merci à tous ceux qui nous soutiennent!

Donati Jacques de Serravalle

Grand merci à tous ceux qui nous soutiennent!

Sebastian Loritz de Zürich

Grand merci à tous ceux qui nous soutiennent!

Uolf Candrian de Sagogn

Grand merci à tous ceux qui nous soutiennent!

Jean-Louis Aeschlimann de 1882 GRYON

Grand merci à tous ceux qui nous soutiennent!

Therese Hodosy de Brüttisellen

Grand merci à tous ceux qui nous soutiennent!

Christophe Tacchini de Le Mont-sur-Lausanne

Grand merci à tous ceux qui nous soutiennent!

Pascal Leclerc de St Romain & St Clément

Grand merci à tous ceux qui nous soutiennent!

Eigenmann Annemarie de Bütschwil

Grand merci à tous ceux qui nous soutiennent!

Rolf Biondi de 8048 Zürich

Grand merci à tous ceux qui nous soutiennent!

Arno Sigrist de Toronto

Grand merci à tous ceux qui nous soutiennent!

Adrian Hadorn de Bolligen

Grand merci à tous ceux qui nous soutiennent!

Alain Mottaz de La Conversion

Grand merci à tous ceux qui nous soutiennent!

Pavlina Schlesinger de 8625 Gossau

Grand merci à tous ceux qui nous soutiennent!

Tatjana Stoller de Bern

Grand merci à tous ceux qui nous soutiennent!

Svenja Portmann de Meierskappel

Grand merci à tous ceux qui nous soutiennent!

Anita Suter de 8623 Wetzikon

Grand merci à tous ceux qui nous soutiennent!

Marianne Ernst de Ennetbaden

Grand merci à tous ceux qui nous soutiennent!

Fritz Gfeller de 4107 Ettingen

Grand merci à tous ceux qui nous soutiennent!

Susanne Walser de St. Gallen

Grand merci à tous ceux qui nous soutiennent!

Roland Bieri de Teufen

Grand merci à tous ceux qui nous soutiennent!

Alfred Brülisauer de 9300 Wittenbach

Grand merci à tous ceux qui nous soutiennent!

Christian Gut de Walchwil

Grand merci à tous ceux qui nous soutiennent!

Liliane Graf de 1233 Bernex-Genève

Grand merci à tous ceux qui nous soutiennent!

Dolores Baldinger de Richterswil

Grand merci à tous ceux qui nous soutiennent!

André Mägert de Arbon

Grand merci à tous ceux qui nous soutiennent!

Marc Köpfli de Winterthur

Grand merci à tous ceux qui nous soutiennent!

Marina Greminger de Richterswil

Grand merci à tous ceux qui nous soutiennent!

Sue Bigler de Münchwilen

Grand merci à tous ceux qui nous soutiennent!

Sarah Buchs de Thun

Grand merci à tous ceux qui nous soutiennent!

Verena Hefti de 8580 Amriswil

Grand merci à tous ceux qui nous soutiennent!

Dieter Ketterer de Breitenbach

Grand merci à tous ceux qui nous soutiennent!

Peter Reust de Bonstetten

Grand merci à tous ceux qui nous soutiennent!

Patrick Geering de Affoltern am Albis

Grand merci à tous ceux qui nous soutiennent!

Gérald Veuillet de Sézegnin, Genève

Grand merci à tous ceux qui nous soutiennent!

Armin Armando Köppel de Widnau

Grand merci à tous ceux qui nous soutiennent!

Paula Ammann de Davos Dorf

Grand merci à tous ceux qui nous soutiennent!

Marie-Christine Laverrière de Genève

Grand merci à tous ceux qui nous soutiennent!

Hans-Peter Rothfuss de Basel

Grand merci à tous ceux qui nous soutiennent!

Daniele De Nardo de Zürich

Grand merci à tous ceux qui nous soutiennent!

Beat Stocker de Luzern

Grand merci à tous ceux qui nous soutiennent!

Sigrun Stulz de Düdingen

Grand merci à tous ceux qui nous soutiennent!

Regina Kuhny de 4446 Buckten

Grand merci à tous ceux qui nous soutiennent!

Peter Woysch de Itingen

Grand merci à tous ceux qui nous soutiennent!

Verena Herzog de 4051 Basel

Grand merci à tous ceux qui nous soutiennent!

Annemarie Burri de 38120 Braunschweig, DE

Grand merci à tous ceux qui nous soutiennent!

Nicolas Burri de 38102 Braunschweig, DE

Grand merci à tous ceux qui nous soutiennent!

Caroline Marcacci Rossi - Burckhardt de 6614 Brissago

Grand merci à tous ceux qui nous soutiennent!

Jolanda Mohn de Reichenau

Grand merci à tous ceux qui nous soutiennent!

Johannes Pfister de Zug

Grand merci à tous ceux qui nous soutiennent!

Colin Hablützel de Zürich

Grand merci à tous ceux qui nous soutiennent!

Bernadette Wiederkehr de Niederrohrdorf

Grand merci à tous ceux qui nous soutiennent!

Eric Gassmann de João Pessoa (Brasil)

Grand merci à tous ceux qui nous soutiennent!

Diego Lingg de Adligenswil

Actualités

L’hymne national: un élément changeant du patrimoine culturel

L’hymne national est une importante caractéristique identitaire et culturelle d’un pays – malgré ou plutôt à cause de la globalisation et des alliances transnationales. Tel un instantané de l’histoire nationale, l’hymne national aurait même le potentiel de consolider davantage encore les valeurs et l’esprit communautaire à l’intérieur du pays, tout en renforçant son image identitaire à l’extérieur.

En savoir plus

35 ans « Sur nos monts, quand le soleil » - ça suffit !

Les nouveaux textes pour l’hymne national seront diffusés à travers le pays. Il y a exactement 35 ans, le Conseil Fédéral déclarait le «Psaume suisse» comme hymne national. Le Conseil Fédéral déclarait le 1er avril 1981 que le psaume de Léonard Widmer serait chanté lors des célébrations militaires et diplomatiques. 35 ans – ça suffit !, proclame la Société suisse d’utilité publique (SSUP).

En savoir plus

Participation réjouissante au vote

«Dans ce concours, il n’y a eu que des gagnants et aucun perdant», a déclaré Jean-Daniel Gerber, Président de la SSUP, lors de la présentation des résultats le 12 septembre à Aarau. Les diverses propositions pour un nouvel hymne national ont été écoutées 800’000 fois.

En savoir plus

Widmer suivi de Widmer

En 1841, le Zurichois Leonhard Widmer a rédigé le texte de l’hymne national actuel; 174 ans plus tard, le Zurichois Werner Widmer, a gagné le concours artistique visant à créer un nouveau texte pour la mélodie du cantique composée à l’époque par Alberik Zwyssig.

En savoir plus