1. août 2022

Fête fédérale royale sous le signe de la lutte pacifique

De la sciure a été répandue pour la première fois sur la prairie du Grütli. Avec deux ans de retard en raison de la pandémie, la SSUP a célébré avec l’Association fédérale de lutte suisse (AFLS) le 125e anniversaire de cette organisation et a démontré comment ce sport incarne la «lutte pacifique». Les anciens rois de la lutte Silvio Rüfenacht et Arnold (Noldi) Ehrensberger ont rendu une visite royale à la Fête fédérale peu avant la FFLS. «Les lutteurs symbolisent ce que je souhaite pour notre société: qu’après une empoignade, on se retrouve et on s’essuie mutuellement la sciure du dos», a déclaré Nicola Forster, président de la SSUP et organisateur de l’événement sur la prairie du Grütli. Et Markus Lauener, président de l’Association fédérale de lutte suisse, d’ajouter: «Ce fut un honneur pour nous d’enrichir cette célébration spéciale et d’y apporter notre interprétation d’une camaraderie sportive et loyale.»

Discours officiels de Nora Wilhelm et Marco Solari

La lutte pacifique est la devise de la Fête fédérale de cette année sur la prairie du Grütli. «Pour que la démocratie fonctionne et soit vivante, nous devons aller à la rencontre les uns des autres et accepter les divergences d’opinions afin d’avancer en tant que société», a souligné le président Nicola Forster pour faire ressortir l’importance du sujet. Nora Wilhelm, entrepreneuse sociale et cofondatrice de l’organisation collaboratio helvetica a trouvé les mots justes lors de son allocution: «La Suisse devrait mettre à profit son héritage culturel et sa longue tradition du dialogue au-delà des barrières linguistiques et des différences religieuses et promouvoir une coopération intersectorielle afin de relever les défis de notre époque Dans son discours, Marco Solari, président du Festival du film de Locarno, a invité le public à «mettre à profit le pouvoir des relations personnelles pour renforcer notre démocratie directe, par conviction politique profonde. Pas seulement pour le bien de la Suisse, mais pour un continent européen uni.»

Encourager le dialogue dans le cadre de #Parlons-en, sur la prairie du Grütli et ailleurs

Les deux dernières années riches en défis ont conforté la SSUP dans sa volonté de s’engager encore plus en faveur de la cohésion sociale et d’encourager les gens à dialoguer. Lors de la Fête fédérale, Pro Futuris, le nouveau Think + Do Tank de la SSUP, a lancé le format de dialogue #Parlons-en, dont l’objectif est de permettre à des personnes qui pensent différemment d’entrer en discussion. Sur la prairie du Grütli, cela a parfaitement fonctionné: des centaines de discussions animées ont eu lieu entre des personnes aux opinions différentes. Le projet #Parlons-en sera déployé dans l’ensemble de la Suisse dès la fin août. Les personnes intéressées peuvent encore s’inscrire sur parlons-en.net.

La Société suisse d’utilité publique (SSUP) gère la prairie du Grütli depuis 1860, qu’elle avait achetée à l’époque pour en faire cadeau à la Confédération. Avec le Grütli et la Fête fédérale du 1er août, la SSUP entend promouvoir la cohésion en Suisse. Ces dernières années, la SSUP a invité à chaque fois une organisation emblématique de cette cohésion.

Photos

En cas d’utilisation des photos, veuillez mentionner le nom du photographe: Marco Zanoni

Contacts

Nicola Forster, Président de la SSUP, ‭079 299 51 81‬‬
Laura Curau, Responsable communication de la SSUP, 076 538 86 04
Rolf Gasser, Directeur de l’AFLS, 079 222 54 92
Ivo Scherrer, Directeur de programme Pro Futuris et chef de projet #Parlons-en, ‭078 808 10 96‬‬