Bienvenue à Yverdon: 187e Assemblée générale de la SSUP

Les Sociétés d’utilité publique se sont réunies à Yverdon
La Société suisse d’utilité publique (SSUP) a tenu sa 187e Assemblée générale le 7 juin à Yverdon-les-Bains. Plus de 100 personnes ont assisté à son colloque public sur le rôle de la société civile en France, en Allemagne et en Suisse.

Le prélude de la journée était le colloque sur le rôle de la société civile. Puisqu’il n’y a pas de débat ni de stratégie politique concernant la société civile en Suisse, des experts de France et d’Allemagne ont été invités à donner une conférence sur l’ancrage de l’engagement civique dans la politique de nos pays voisins. Edith Archambault, professeur d’économie et de sociologie à Paris (Sorbonne), a parlé des relations entre l’État et la société civile en France. La politique sociale française repose souvent sur un partenariat public-privé, appelé «co-construction». Depuis 1998, l’État travaille en étroite collaboration avec 18 associations caritatives pour lutter contre la pauvreté et l’exclusion. Et si l’État veut créer ou modifier des lois affectant les organisations de la société civile, il doit d’abord consulter le «Haut Conseil à la Vie Associative». Depuis 2010, 150 000 jeunes de 16 à 25 ans peuvent régulièrement participer au Service civique et effectuer une année sociale comme volontaires. Konstantin Kehl, professeur de gestion sociale à la Haute école de Zurich (ZHAW), a parlé de la société civile et du bénévolat en Allemagne et en Suisse. En Allemagne, il existe un devoir politique et moral d’engagement civique. Dans ce pays, l’augmentation de la mobilité sur le marché du travail et l’augmentation du taux d’emploi des femmes sont considérées comme des chances pour le travail bénévole. L’État allemand dispose d’une stratégie pour le bénévolat, d’un programme de recherche pour le bénévolat et de trois services sociaux pour les jeunes et moins jeunes. Pour la Suisse, où la recherche bénévole est menée par des acteurs individuels, Kehl préconise un programme de recherche interdisciplinaire coordonné.

La 187e Assemblée générale de la Société suisse d’utilité publique (SSUP) a réuni 80 de ses 800 membres. La plupart d’entre eux représentaient des sociétés d’utilité publique cantonales, régionales et locales, organisations qui ont façonné le développement social de la Suisse pendant plus de 200 ans. Jean-Daniel Gerber, président de la SSUP, a accueilli les invités venus de toutes les régions linguistiques. Ont suivi les mots de bienvenue de Tristan Gratier (président de la Société vaudoise d’utilité publique), de Laurent Wehrli (Conseil national et maire de Montreux) et de Pascal Gafner (président du conseil communal d’Yverdon-les-Bains). Jean-Daniel Gerber a ensuite présenté les activités actuelles de la SSUP. Le 1er août, le Conseil fédéral Alain Berset prononcera le discours dans la prairie du Grütli. La SSUP (qui gère le Grütli depuis 1860) y a invité les grandes organisations engagées pour la cohésion sociale du pays. Le nouveau texte de l’hymne national (proposé par la SSUP) sera chanté et un petit musée ouvrira ses portes ce même jour au Grütli. Dans les années à venir, la SSUP participera au quatrième Observatoire du bénévolat suisse par un sondage en ligne et lancera un nouveau projet pour promouvoir le travail bénévole sur le plan local. Les programmes de la SSUP dans le domaine des relations intergénérationnelles, de l’intégration professionnelle et de la responsabilité sociale des entreprises, vont être renforcés en Suisse Romande. Deborah Küttemann, spécialiste de la communication et du marketing basée à Genève, a été élue au conseil exécutif de la SSUP. Avec Elisabeth Baume-Schneider, ancienne conseillère d’État du canton de Jura et directrice de l’École de travail social à Lausanne, Madame Küttemann représente désormais la Suisse Romande au sein de la direction nationale de la SSUP.

La journée s’est terminée par une visite guidée du château de Grandson. L’année prochaine, la SSUP se réunira le 13 juin à l’autre bout du pays. À Saint-Gall et sur la Schwägalp appenzelloise, la SSUP organisera son prochain atelier sur le bénévolat, ainsi que sa 188e Assemblée générale.