Plus de 2000 personnes à la cérémonie traditionnelle au Grütli

La météo a été optimale pour les plus de 2000 personnes réunies à l’occasion du 728e anniversaire de la Suisse.

Cette année, la fête se déroulant au «berceau de la Confédération» avait pour devise l’effort de milice en tant qu’engagement pour la société. Pour cette raison, l’Association des Communes Suisses et 200 représentants communaux avaient été conviés par la SSUP à la cérémonie traditionnelle au Grütli. L’Association des Communes a lancé une «année de milice» en 2019 et la Fédération suisse des sapeurs-pompiers, à l’occasion de ses 150 ans, avait mobilisé environ 700 pompiers pour se réunir au Grütli. Hannes Germann, conseiller aux Etats schaffhousois et Président de l’Association des Communes Suisses, a souligné que, dans le cadre politique et dans les organisations de la société civile, les activités de milice ouvraient de nouveaux horizons. Selon le conseiller national vaudois Laurent Wehrli, Président de la Fédération suisse des sapeurs-pompiers, le système de milice offre à chacun la possibilité d’utiliser ses propres capacités pour le bien de la société, mais il exige aussi des sacrifices, notamment de la part des familles. Prononçant le grand discours, Heidi Z’graggen, conseillère d’Etat uranaise, s’est également référée à l’effort de milice, thématisant les systèmes d’incitation possibles pour promouvoir cet engagement en faveur de l’État: indemnisation, allègement fiscal ou reconnaissance du travail des miliciens en tant que formation continue. Carmelia Maissen, Présidente de la commune d’Ilanz, a précisé l’importance du travail de milice notamment pour les régions rurales dans lesquelles les structures sont moins professionnalisées que dans les villes. Mais ce n’est pas qu’aux discours que la Fête nationale 2019 devait ses accents solennels. Des éléments musicaux et scéniques l’ont ponctuée et rythmée. Lisa Stoll et les sons de son cor des Alpes, les jeunes lanceurs de drapeaux de Weggis et la chorale Tell-Chor d’Amriswil, ont tout autant impressionné le public que les enfants présentant «Tell – frech & schnell» de Florian Rexer. Pour la quatrième année consécutive, outre les strophes du Cantique suisse, le nouveau texte proposé pour l’hymne national a été chanté sur la mélodie traditionnelle: «Croix blanche sur fond rouge». Enfin, le gérant du Grütli et son équipe ont régalé le public avec des saucisses de veau, de la salade de pommes de terre et des boulettes de légumes, avant que ces 2000 personnes ne repartent chez elles pour terminer la soirée du 1er août dans leurs communes respectives aux quatre coins du pays.

Les 2000 invités chantent les deux versions de l'hymne

Les échangistes du drapeau de Weggis

La conseillère gouvernementale Heidi Z'graggen d'Uri prononce le discours suivant

La cornemuse des Alpes Lisa Stoll accompagne les tours des jeunes pompiers.